Parlement de l'île de Vancouver à Victoria en Colombie Britannique au Canada

3 jours pour découvrir l’île de Vancouver au Canada !

  • Dernière modification de la publication :mai 12, 2024
  • Temps de lecture :25 min de lecture
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

L’Ile de Vancouver est un véritable écrin de verdure. La nature a l’état sauvage. Elle a été la première claque de notre séjour.

Après l’effervescence de Vancouver, cette île nous a littéralement charmée pour sa douceur de vivre. 

Si vous avez un peu de temps lors de votre séjour du côté de Vancouver, cette île peut être une étape parfaite de deux ou trois jours. Pour la rejoindre, il vous suffit de prendre le ferry. Vous découvrirez alors une autre facette de l’ouest canadien.

En dehors de sa végétation luxuriante et de ses paysages grandioses, l’île de Vancouver est un endroit idéal pour apercevoir des baleines surtout au printemps !

Déjà conquis? Je vous invite à me suivre à la découverte de cette île surprenante..

Sommaire

Comment rejoindre l'Ile de Vancouver depuis Vancouver ?

Plusieurs ferries assurent la liaison quotidienne entre l’île et le continent.

Nous avons réservé nos ferries via la compagnie BC Ferries. Honnêtement, tout a été parfait. La réservation sur internet est simple et efficace. A bord, vous bénéficierez de tout le confort : supérette, cafeteria, toilettes… 

Que voir et que faire sur l'île de Vancouver ?

 L’île de Vancouver a été habitée par les peuples des premières nations il y a plus de 8000 ans. Aujourd’hui, les villages autochtones subsistent et représentent 3% de la population de l’île.

Les expéditions commerciales du XIXe siècle menées par Georges Vancouver et James Cook ont favorisé la présence britannique sur l’île. En 1846, le traité de Washington fait de l’île un territoire britannique. L’île se divise autour de trois peuples majoritaires : les Songhees, les Klallams et les Saanichs.

Jour 1. Découvrir Victoria, capitale de l'Ile de Vancouver

Parlement de l'île de Vancouver à Victoria en Colombie Britannique au Canada

Ville majeure de l’île de Vancouver, Victoria est une véritable petite pépite britannique. C’est assez désarmant de retrouver ce charme à l’anglaise, les bus à deux étages, le quartier chinois, la tradition du thé… dans une contrée canadienne.

Forte de ses traditions, cette ville nous transporte dans son passé historique. Voici mes incontournables :

Fort rodd hill and fisgard lighthouse national historic sites

Depuis Swartz Bay, nous avons rejoint Victoria en voiture. Notre première étape s’est centralisée sur Fort rodd hill and fisgard lighthouse national historic sites.

Fort Rodd Hill Fisgard lighthouse sur l'île de Vancouver au Canada

Construit à la fin du XIXe siècle, ce site avait pour mission principale de défendre le port de Victoria. Cet édifice a été classé parmi les sites historiques nationaux.

La visite des lieux est très sympathique. Au milieu d’un écrin de verdure, nous découvrons avec entrain nos premières biches galopantes… La visite est didactique. Les explications fournies permettent de comprendre les différentes pièces du fort, la vie sur le fort et le rôle des différents employés.

Quartier chinois de Vancouver

Notre première découverte se tourne vers le quartier chinois de la ville

Ruelles étroites, lampions et briques rouges, le quartier est fortement concentrique mais charmant. Nous arpentons quelques temps les différentes avenues du quartier à la découverte de chaque recoin.

Parlement de Victoria

De Chinatown, nous arpentons la jetée et remontons jusqu’au parlement de Victoria. Ce splendide établissement domine la ville. Je vous recommande de le découvrir en journée mais également à la tombée de la nuit quand sa façade s’illumine. Le spectacle est magique !

Il est possible de visiter gratuitement le parlement. Cela vaut largement le coup. Avant votre visite, vérifiez bien qu’une assemblée parlementaire ne s’y tienne pas car certaines salles deviennent alors inaccessibles.

A l’intérieur, nous découvrons deux magnifiques coupoles. 

Fisherman's Wharf Park

Je ne peux que vous recommander de vous rendre au Fisherman’s Wharf Park. Ce joli village de pêcheurs sur l’eau est très coloré et paisible. Il est agréable de s’y balader. 

Le soleil commençait à se coucher, nos estomacs commençaient à crier famine, nous avons donc décidé de rebrousser chemin et de repartir à pied par la marina vers le downtown (encore une bonne petite balade de 45 minutes). Pas très motivées au départ, il faut pourtant avouer que nous avons profité de l’un des plus beaux couchers de soleil de notre séjour.

La journée s’est finie tranquillement par une petite halte dans un très bon restaurant avant de regagner nos pénates.

Bon plan :

Un peu partout dans le port, il est possible de déguster du poisson frais sur des stands qui prônent une pêche durable et une empreinte écologique faible.

De notre côté, nous avons choisi de déguster deux bières locales et un tacos de saumon frais. C’était une petite tuerie. On peut aussi y manger du homard… Le tout avec les doigts et sans chichi.

Dîner au restaurant Il Terrazzo

Découvert par hasard dans le quartier du downtown, cet établissement italien est, en réalité, le meilleur de la ville depuis plusieurs années.

Pensez à réserver si vous voulez avoir la chance de pouvoir y dîner. Plusieurs services sont proposés.

Au programme, une cuisine italienne savoureuse. On a suivi les conseils du serveur et on a pu goûter aux pâtes de la mer, une TUERIE. Pour plus d’infos: tapez ici !

Adrese : Il Terrazzo ristorante  – 555 Johnson Street, Victoria

Jour 2. Prendre la route de Victoria à Nanaimo

Je vous le dis, tout de suite, cette journée a été… imprévue. En effet, ma copilote de voyage a voulu aller voir un endroit sur un bout perdu de l’île, repéré d’après ses recherches internet. Sauf que ce fameux endroit, se trouvait… aux Etats Unis.

Du coup, nous avons perdu un petit temps de la journée et eu surtout un fou rire incroyable en découvrant l’endroit tant espéré qui n’était pas du tout joli ! Mais ce n’est pas grave, avant cela nous avons découvert de jolis paysages qui ont défilé tout au cours de la journée.

Point de vue de l'île de Vancouver au Canada

Revenons au commencement, nous décidons donc de prendre la route pour rejoindre en fin de journée les alentours de Nanaimo pour récupérer notre hébergement trop mignon (détails en bas d’article). Nous avons donc la journée libre pour visiter l’île.

Par conséquent, nous quittons Victoria et découvrons de très jolis panoramas qui se dessinent à perte de vue. L’intérieur de l’île est fortement boisé et montagneux. Son point culminant, le mont Golden Hinde, s’élève à 2 200 mètres d’altitude.

Les kilomètres défilent laissant entrevoir des vues splendides et surtout des forêts de pins millénaires.

Englishman river falls provincial parks

Notre premier stop se fera dans l’englishman river falls provincial parks. Une aire de pique nique sympathique nous accueille pour faire notre pause miam de la journée.

Ensuite, nous partons à la chasse aux cascades et faire la randonnée qui permet d’accéder aux Lower Falls et aux Upper falls. Cette randonnée d’1,3 kilomètres se parcoure rapidement et reste très accessible.

Lac Cameron

Lac Cameron sur la route de Cathedral Grove sur l'île de Vancouver en Colombie Britannique au Canada

A quelques mètres de la route, nous découvrons le joli lac Cameron. Ce lieu est particulièrement agréable. Il était désert lors de notre venue.

Je ne découve que plus tard que ce lac, comme le lac de Loch Ness en Ecosse, fait l’objet de rumeurs quant au fait qu’un monstre ressemblant à une anguille habiterait au milieu de ce sublime panorama. 

Cathedral Grove

Après ce petit interlude, nous reprenons la route pour Cathedral Grove, point d’orgue de cette journée. En effet, c’est l’une des raisons principales pour lesquelles j’ai souhaité faire le détour et venir visiter cette île.

Niché dans le parc provincial de MacMillan, les pins et les cèdres rouges millénaires de Cathedral Grove sont des vestiges des forêts disparues de l’île. Le plus vieil arbre du site aurait plus de huit siècles.

Ce site est considéré comme un incontournable de l’île. Vous ne pourrez pas rater l’accès au site en remontant la route 4 vers Port Alberni depuis Nanaïmo. Je ne peux d’ailleurs que vous recommander d’être prudent. En effet, de nombreuses voitures se stationnent au bord de la route et repartent sans être forcément très prudentes. Un conseil : ralentissez !

Une fois la mission « se garer » accomplie, vous n’avez plu qu’à profiter du site. Il est très agréable de se balader dans le sentier bien balisé. Personnellement, j’ai été un peu déçue. Je m’attendais à quelque chose de plus sauvage.

Nous avons pris le temps d’arpenter tous les sentiers, de profiter de cette nature et de se sentir toutes petites face à l’immensité de ces arbres. 

Même s’il y a du monde au parking, les visiteurs se dispersent sur le site. De ce fait, nous avons quand même eu la possibilité de nous balader sans être les uns sur les autres.

Où dormir vers Cathedral Grove ?

Nous avons logé dans la charmante cabane de Shelagh via Airbnb. Un vrai petit moment de plaisir.

Toutes les commodités d’usage sont présentes et les attentions du propriétaire sont adorables. Pour réserver c’est ici (37€ la nuit).

Jour 3. Prendre la route de Nanaimo à Tofino

Troisième et dernier jour de notre périple sur l’île ! Nous partons à la découverte de Tofino. Cette ville est réputée, en pleine saison, pour être le spot depuis lequel on peut voir le plus facilement des baleines.

Après avoir rendu les clefs, nous prenons la route pour Port Alberni, sur les conseils de notre hôte, pour aller déguster, selon lui, un des meilleurs petits déjeuners de l’île. Il n’en fallait pas plus pour nous convaincre !

Le ventre vide nous prenons donc la route pour aller savourer notre petit-déjeuner. Nous empruntons de nouveau la Highway 4 et enchaînons les kilomètres dans ce décor toujours sublime. 

Lac Sproat

La tentation en cours de route est trop grande et nous décidons de faire un stop au lac Sproat.

Nous suivons les panneaux pour arriver sur le parking du lac. De là, nous partons à pied, parcourir quelques mètres avant d’arriver devant cette jolie étendue d’eau.

La lumière douce du matin est juste sublime. On s’arrête là, juste pour contempler le paysage et on repart dans l’autre sens pour retrouver la voiture. Il n’empêche que j’ai trouvé cette vue un peu trop lisse. Du coup, on s’arrête un peu plus loin en bord de route.

Par un petit sentier infâme (qui devait servir de toilettes aux gens, je sais, j’ai toujours des bonnes idées), on arrive finalement à une autre vue sur le lac… dans un petit coin de paradis.

Le lac prend une toute autre mesure vu d’ici. La vue sur les montagnes est d’autant plus marqué. Les reflets du soleil rendent le moment d’autant plus magique.

De port Alberni, nous avons repris la route en direction de Ucluelet. En totalité, 105 kilomètres à parcourir pour arriver à notre prochain point d’ancrage. Les paysages défilent et deviennent de nouveaux différents de ceux découverts auparavant.

Wild Pacific Trail

Arrivées à Ucluluet, on part à l’assaut du Wild Pacific Trail. Ce sentier de randonnée qui longe la côte est juste superbe. A la bonne saison, c’est un bon endroit pour espérer voir les baleines dans la baie.

Cette partie du trail est accessible. Néanmoins, une partie de Trail ne peut se faire que de manière payante. Similaire au GR20 en Corse, il vous permettra d’accéder à de nombreux paysages préservés. Il n’y a que 26 places disponibles par jour. Donc, pensez bien à vous renseigner avant, si cela vous tente. Pour plus d’informations c’est par ici.

Tofino et Long Beach

Dernier stop de notre journée Tofino et Long Beach. Attention, à partir de ce moment, il faut bien faire attention à être équipé d’un permis pour rouler librement dans le parc national du Pacific Rim.

Vous pouvez vous procurer votre laisser-passer directement au Pacific Rim Visitor Center. Selon votre programme au Canada, il peut être intéressant de prendre le pass à la journée. Quand vous comptez (comme nous) faire la plupart des parcs nationaux, mieux vaut vous équiper dès à présent du « pass découverte » qui vous permettra d’accéder à tous les sites pour 136 dollars canadiens.

Une fois équipés, vous pouvez librement circuler dans ce sublime parc. Je recommande tout particulièrement, la sublime plage de Long Beach. Elle s’étend sur 11 kilomètres. Les pans de pins et de montagnes longeant la plage rendent le tout juste magnifique.

Je ne sais plus combien de temps on y a passé. Mais, sans nul doute un long moment ! La douceur de vivre (je me repète je sais) se fait vraiment sentir sur cette partie de l’île. Une fois le soleil tombé, nous sommes parties découvrir Tofino et prendre un petit apéro bien mérité.

Cette ville bien que touristique reste très agréable. Elle est le point de départ des différentes expéditions pour partir à la découverte des baleines. On aura été que de passage pour notre part mais je pense qu’il peut être bon d’y passer la nuit (même si cette ville est plus onéreuse que sa voisine où nous avons dormi).

Si vous sortez un tout petit peu des sentiers battus de l’hypercentre de Tofino, vous découvrirez de nouveaux paysages sublimes !

Après toutes ces nouvelles péripéties, il est l’heure de rentrer dans notre lodge à Ucluluet. Comme indiqué plus haut, nous avons choisi cette ville car elle était plus attractive niveau tarif.

Où dormir vers Tofino ?

Nous avons dormi au Whale’s Tail Guest Suites en réservant via Booking (65€ la nuit pour 2).

Cet établissement tout confort est très calme et tout équipé. Une cuisine privée est également présente ; ce qui permet de se préparer des plats et donc de faire l’économie d’un restaurant.

Pour réservez ou pour plus d’infos : c’est par ici ou via booking.

Whale's tail guest Suites à Tofino en Colombie Britannique, Canada

Où manger sur la route n°4 ?

Brunch pris sur la route sur l'île de Vancouver au Canada

Ce petit déjeuner était d’anthologie. Rendez vous au Swale Rock Café pour faire un bon dans le temps et profiter d’un petit déjeuner très complet. Ici, la douceur de vivre est d’or. Le service prend du temps, donc savourez votre instant !

Pour plus d’informations, c’est par ici.

Cette seconde étape du séjour s’achève ici. Le lendemain, on a repris le ferry depuis Nanaimo pour rejoindre Whistler.

Je vous invite à me laisser vos commentaires pour me dire ce que vous avez pensé de ces trois jours sur l’île de Vancouver et à vous rendre sur le prochain article pour la suite des aventures !

Nos autres articles sur la Colombie Britannique et l'Alberta :

Si vous le souhaitez, vous pouvez partager cet article :

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire