Site de l'Acrocorinthe en Grèce et vue sur la région du Péloponnèse.

Un détour par l’Acrocorinthe en Grèce !

  • Dernière modification de la publication :novembre 27, 2023
  • Temps de lecture :8 min de lecture
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Depuis les îles ioniennes, nous avons débuté notre retour vers Athènes. Avant de regagner la capitale, nous avons décidé de segmenter notre itinéraire et de faire un arrêt imprévu sur un site exceptionnel : l’Acrocorinthe.

Une chose est sûre cet arrêt a été mon coup de cœur absolu de ce séjour. Malgré son attrait historique, ce site était déserté par les touristes. Il est pourtant la porte d’entrée dans la région du Péloponnèse. Le coup de cœur a été si grand que nous planifions de retourner dans cette région pour un prochain voyage.

Il est à peu près 13 heures quand nous arrivons au pied de ce site. L’accès à l’Acrocorinthe est gratuit. 

Depuis le parking, nous nous rendons déjà compte de la magnificence de ses vestiges. Forteresse naturelle de part son emplacement, elle offre un panorama splendide et à 360 degrés sur la région du Péloponnèse.

Comment bien préparer sa visite de l'Acrocorinthe ?

Un conseil : ne faites pas comme nous et anticipez votre visite. Comme le site est très peu touristique, une seule gargote propose des boissons et des jus de fruit. Il n’y a pas de quoi vous restaurer. Il faut donc prévoir de venir avec un pique-nique. 

Équipez vous de bonnes chaussures de marche parce que ça grimpe sec. De plus, le chemin est bien caillouteux. Enfin, prévoyez également une bouteille d’eau et de quoi vous couvrir car le site n’est pas ombragé. 

Comptez entre 45 minutes et 1 heure pour rejoindre le donjon depuis le parking. Attention : le site ferme ses portes à 15 heures.

Vous êtes désormais parés à gravir ses vestiges à travers un sentier de plusieurs kilomètres qui vous fera arriver aux ruines d’un ancien donjon franc partiellement restauré. N’hésitez pas à gravir l’escalier du donjon pour arriver tout en haut et contempler les paysages environnants. 

Passionnée de ruines (oui, oui je sais qu’est ce que nous n’aimons pas ?), nous avons été servis avec l’Acrocorinthe. Les envahisseurs turques, byzantins… se sont succédés sur ce lieu stratégique, créant des remaniements dans la forteresse. On ne peut que s’imaginer les nombreux combats qui ont été lancés à l’assaut de cette place forte si haut perchée.

Que faire après une visite de l'Acrocorinthe ?

La ville moderne de Corinthe

Avant de rejoindre Athènes, nous avons décidé de faire un petit détour par la ville moderne de Corinthe afin de manger un Gyros (sandwich grec).

Pour grignoter, nous recommandons : 

Gyros dégusté au Soul kitchen à Corinthe en Grèce

Soul Kitchen – Kolokotroni 3, Korinthos 201 00

Adresse tardive et improvisée, nous nous sommes rendus dans l’hyper centre de Corinthe afin d’espérer trouver un restaurant encore ouvert.

Nous nous sommes attablés à la table du Soul Kitchen et il faut dire qu’on s’est simplement régalés.

Les Gyros étaient frais et savoureux, la salade grecque aussi pour un prix tout doux.

Après cette pause roborative, nous avons pris la route pour accéder, non sans mal, au canal de Corinthe.

Le canal de Corinthe

Même si cela n’a pas été un coup de cœur, le site reste à voir car c’est la construction de cet ouvrage technique s’est étalée sur plusieurs siècles. Le canal de Corinthe s’étend sur 6 kilomètres environ avec une largeur de 23 mètres et une hauteur de 90 mètres. Le passage d’un bateau permet de se rendre compte de l’étroitesse de cette voie d’eau.

Canal de Corinthe en Grèce

Pourquoi alors ce canal est-il mondialement connu? Pendant des siècles, des hommes ont eu l’idée de faire construire ce canal (qui n’a été achevé qu’en 1893 par des ingénieurs français) afin de relier les mers Ionienne et Égée. Néron, en 67, débuta les travaux qui coûtèrent la vie à des milliers d’esclaves. La construction a par la suite été interrompue en fonction des invasions et des guerres.

Cette journée a encore défilé à une vitesse folle. Après cette ultime découverte, nous reprenons la route pour nous diriger vers Athènes. Je ne sais pas encore que cette ville va être une grande déception pour moi !

Nous vous invitons à découvrir les autres articles pour lire les prochaines étapes de notre road trip et nous laisser un commentaire !

Nos autres articles sur la Grèce continentale :

Si vous le souhaitez, vous pouvez partager cet article :

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire